le Manipularium

Fabrique de culture des arts de la marionnette en sud Île-de-France

Compagnie

les

Champs

de la

Marionnette 2019/2020

Arpajon / Avrainville / Breuillet / Bruyères-le-Châtel / Cheptainville / Communauté d'Agglomération Étampes Sud Essonne / Grigny / La Norville / Lardy / Le Plessis-Pâté / Marolles-en-Hurepoix / Méréville (Centre culturel) / Palaiseau (Espace Jacques Audiberti / Sainte-Geneviève-des-Bois / Saint-Germain-lès-Arpajon / Saint-Michel-sur-Orge (Centre Culturel Baschet) / Coeur d’Essonne Agglomération (réseau des médiathèques)

Partenariat et soutien  :  villes de Breuillet, Cheptainville, La Norville, Saint-Gremain-lès Arpajon, Studio Safran, Société La Remarde et L’INSATIABLE (journal culturel)

Avec le soutien de la DRAC  Île-de-France, la Région Île-de-France, le Département de l’Essonne,

Coeur d’Essonne Agglomération

Téléchargez le programme 2019/2020

OUVERTURE DE SAISON 2019/2020

En partenariat avec le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières

MACUNAÏMA GOURMET

Compagnie Le Pigmalião Escultura Que Mexe BRÉSIl

Samedi 28 septembre 21h - Soirée inaugurale

Espace Olympe de Gouges

Rue René Descle 91180 Saint-Germain-lès-Arpajon

Réservations : 01 69 26 14 15 / 14 16

 

Comédiens, danseurs, masques, marionnettes > Spectacle sur-titré

Metteur en scène : Eduardo Felix et Eid Ribeiro

Auteur : Mário de Andrade

Adaptation : Eduardo Felix et Marina Viana

Avec : Aurora Majnoni, Eduardo Felix, Igor Godinho, Mariliz Schrickte, Mariana Teixeira, Marina Arthuzzi, Rômulo Braga e Preto Amparo.

Photos : Daniel Moreira et Hugo Honorato

Brésil contraste, Brésil pauvre, Brésil luxe, Brésil exotique, Brésil absurde. Le Pigmalião Escultura Que Mexe veut célébrer sa première décennie d'existence avec un grand banquet, sans viande, mais luxuriant, extravagant et organique, reflet de la culture brésilienne. C'est Bio !

« Macunaíma » est le nom du « héros sans aucun caractère », qui fait un portrait cru de notre culture. Ce projet mélange les styles littéraires, donne un aspect subversif à l'érudition, à la grammaire et au savoir populaire.

Le personnage qui donne le titre au roman est un anti héros paresseux, qui représente le « brésilien typique » d'une manière impitoyablement satirique. Le Pigmalião Escultura que Mexe propose donc une nouvelle lecture de « Macunaíma », mis à jour à l'époque contemporaine, où l'on peut voir la société brésilienne (et aussi la société globale) faire face à la grande tourmente depuis leurs structures socio-économiques et culturelles, où le consumérisme se confond avec le bien-être et créé ses propres règles auxquelles il n'est pas obligé d'obéir.

Entretien entre le metteur en scène, Eduardo Felix, et Christian Chabaud Cie Daru-Thémpô

Macunaïma Gourmet est un spectacle qui s’inspire du personnage du même nom, Macunaïma, héros du roman de Mario de Andrade, qui ne faisait lui-même que l’emprunter à des mythes hérités de la culture traditionnelle du Brésil.

Ce « héros sans caractère » traverse des aventures picaresques en sillonnant le pay, sorti de figure satyrique d’un « brésilien typique ». Eduardo Felix, aidé de Marina Viana, adapte cette « pierre angulaire du modernisme brésilien » Il en fait un spectacle à la fois brûlant et poétique : marionnette grimaçantes, personnages grotesques, déesses incarnées ; l’univers plastique et singulier, saisissant, haut en couleurs. Les masques et les marionnettes de taille humaine instillent le trouble.

Le cannibalisme joue un grand rôle dans le récit.

Un spectacle fort, comme un coup de poing, sur la rencontre des cultures, le métissage, l’aliénation aussi.

Une relecture contemporaine du personnage de Macunaïma, surprenante et saisissante.

 

L’Ardennais

ÉDITO > En vous promenant dans les CHAMPS, nous vous invitons à nouveau à écouter les plus beaux CHANTS de la Marionnette. La terre des « champs », le souffle des « chants » portent en commun l’idée de transformation, de gestation, de travail, d’éclosion, de culture d’une matière originelle brute. Cela demande temps, foi, opiniâtreté, talent aux (paysans-chanteurs)-marionnettistes.

Les CHAMPS et les CHANTS de la Marionnette vous attendent avec le désir de partager et de cultiver ces éléments naturels essentiels de la vie des êtres, des espaces, des choses, du monde : la terre et le souffle.

Avec cette nouvelle récolte 2019-2020, vous découvrirez une petite fille comme une fleur entre les pavés, un mouton dans son pull, un ours en peluche dans la lune, un soldat dans la boue de la mémoire, un capitaine de roman dans des océans plastifiés, un petit rossignol revenu chanter la liberté, la fée Tignasse chez son coiffeur, un crapaud de plus en plus perché et l’anti-héros MACUNAÏMA GOURMET qui a traversé l’Atlantique pour nous chanter (combien de temps encore ?) son Brésil contrasté, pauvre, exotique, absurde, ce Brésil joyeux et blessé que nie l’actuel dictateur, génocidaire d’indiens, assassin de la forêt primaire (ultime poumon de notre Terre). Puis, LE ROI DES SINGES, Sun Wu Kong, surgira du fond des âges extrême-orientaux pour nous rappeler que l’orgueil infini du pouvoir est toujours puni par les dieux du monde. Tôt ou tard.

Nous vous souhaitons la bienvenue amicale et solidaire dans cette belle bio-diversité marionnettique.

Pour Daru-Thémpô, Christian Chabaud

Nous proposons un stage de deux mois, de chargé de mission en médiation et action culturelle.

Plus de renseignements ici

 Daru-Thémpô est soutenu par le Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), la Région’Île-de-France, le Conseil Départemental de l’Essonne, Cœur d'Essonne Agglomération.

| Daru-Thémpô 18, rue de Saint-Arnoult 91340 Ollainville | Mentions légales | Contacts | © Daru-Thémpô 2019 Tous droits réservés | Conception : Digitalperformer |